Hikikomori critique du documentaire sur France 5 les reclus volontaires

Hikikomori : adolescent éternel ? Critique du documentaire diffusé sur France 5 le 16 juin 2020

hikikomori adolescents

J’ai découvert un spécimen qui m’était encore inconnu auparavant… L’hikikomori serait un.e adolescent.e confiné.e qui resterait cloitré.e dans sa chambre pendant au moins 6 mois. Tout ça avant même le Covid-19 bien-sûr !!!

J’ai beau être spécialiste des ados, jamais je n’en avais entendu parler. Ça n’existe tout simplement pas dans les manuels de classification médicale. Perso, je me verrai mal dire à un ado qui vient me voir « Eurêka ! Tu es juste….. attention t’es prêt/e ? Hikikiiiii ?? Komoriiiii !! Hikikiiiii ?? Komoriiii !!!! Yeah !!!! Bravo !!!! ». Si mon psy me disait ça à moi, j’aurai juste l’impression qu’il se fout de ma gueule ! Allons soyons sérieux les gars, vous ne pouvez pas garder ce terme en France ! Ça passe au Japon, mais chez nous ?  En plus ça n’a pas l’air d’être tout à fait la même chose chez nous et là bas si ?

Comme j’ai vu un certain nombre de conneries (en plus de choses très bien), dans ce documentaire, je préfère clarifier les choses avec toi... Je te propose un résumé de cet article juste en dessous pour que tu puisses fouiller là où ça t’intéresse le plus.

Tu peux aussi regarder ici le résumé du documentaire présenté sur Europe1 

Hikikomori : voici un résumé de ce que tu trouveras dans cet article à partir du documentaire Hikikomori les reclus volontaires diffusé sur France 5

En entrée, on commence fort. On goûte au hikikomori. Une sorte d’ermite qui ne se lave pas, chie dans des bouteilles, et attend que ses parents viennent apporter un plateau repas ???

Tu risques d’être dégoûté.e de ma réponse…

Pour te consoler, je te ferai cadeau de ce que j’ai aimé dans documentaire et surtout de ce que j’ai détesté ! Tu comprendras pourquoi…

Tu verras aussi qu’il y a des psy qui feraient mieux de changer de métier ! Le pire c’est que c’est la réalité du terrain. Qu’on ne vienne pas s’étonner que les psy ont mauvaise réputation ! Faudrait peut-être améliorer la formation en France non ? Et être parent ça s’apprend aussi non ? Ici on va un peu s’amuser à balancer les 4 vérités aux parents relou qui cassent bien les c*uilles et ruinent ta vie !  Te laisse pas faire ! Tu verras y a des solutions !

Enfin, au dessert, je te régale en te parlant d’un truc très perso (et un peu dégueulasse j’avoue) !

Si t’as encore faim après tout ça, et que tu veux des solutions, des vraies, les deux derniers paragraphes te donnent des issues concrètes ! Stp t’imagines surtout pas que c’est comme dans le documentaire qu’on est sensé t’aider !!! Surtout pas !!!! 

Hikikomori : quésako ?

hikikomori quesako

C’est tellement peu compris et hétérogène le truc, qu’il n y a pas de consensus sur le sujet. En fait, personne ne sait vraiment ce que c’est ! On dirait même qu’on parle d’un virus mystérieux alors qu’on traite quand même d’adolescent.es ! 

Non, non, non et non ! Les ados ne sont pas des extra-terrestres ou des écervelés ! Ce sont bien des êtres humains et ils méritent d’être traités comme tels !

Et ça vaut aussi d’ailleurs pour les personnes atteintes de troubles mentaux puisqu’on en parle dans le documentaire. Pourquoi les réduire à leur étiquette de malades ? Malades à cause de qui et de quoi d’abord hein ? Tu m’étonnes que les gens trouvent pas leur place dans la société moderne ! 

Faut être catalogué et en fonction on va te dire si t’es utile, bon.ne ou si t’es de la merde ! Alors moi je dis : qu’ils aillent tous se faire f*utre ! Désolée pour le langage mais c’est comme ça que je le ressens quand je vois des sottises pareilles ! 

Pour plus de simplification, je vais quand même utiliser ces étiquettes pour un peu mieux t’expliquer ce que c’est que les hikikomori. 

En gros, tu peux être hikikomori adolescent.e et schizophrène, ou alors hikikomori adolescent.e et déprimé.e, hikikomori adolescent.e et phobique (scolaire ou sociale), hikikomori adolescent.e et addict aux jeux vidéos ou encore hikikomori adolescent.e et traumatisé.e…

Tu peux aussi dire que t’es hikikomori adolescent.e (ou même adulte) et surtout gros branleur ou grosse branleuse ! Ben oui ! Ça marche aussi…

Alors ? Ça devient un peu confus non ? Forcément, on ne sait pas définir ce que c’est précisément. J’ai plutôt l’impression que c’est un terme sociologique qui touche en particulier le Japon. Ce ne serait d’ailleurs pas tant un phénomène d’adolescent.e là bas (malheureusement)…

Ce que j’ai aimé du documentaire de France 5 sur les hikikomori 

hikikomori japon

Ce que j’ai vraiment apprécié c’est la partie sur le Japon. OK.. C’est vrai que le pays me fascine, mais ce n’est pas pour ça ! Dans la deuxième partie du documentaire, on entend un témoignage authentique d’une personne touchée par le phénomène depuis des années ! Le mec a environ 50 balais. On apprend d’où ça vient (encore les mères et de surcroit l’absence des pères), et on a un petit bonus après.

C’est ni plus, ni moins que la désinfection d’un appartement. Mais attention pas n’importe lequel ! C’est celui d’une personne morte seule dans ses déchets…. On y voit même les traces au sol laissées par le corps en putréfaction depuis trois mois. Ça fait des frissons dans le dos !

Alors, j’ai rien d’une nécrophile, mais ce qui m’a plu dans ces passages c’est la sensation de toucher au coeur du sujet. En plus je connaissais pas ce terme : le Kodukoshi. Ces personnes qui meurent seules, et dont tout le monde se fout tellement, que tu ne le découvres que des mois après. Ça finit par tellement puer que c’est les voisins qui le remarquent ! 

En regardant ces objets qui appartenaient à cette personne, ça m’a retourné le ventre. En plus, tu vois la lettre écrite par sa fille qui lui offrait un téléphone portable (le pauvre homme était ruiné et un échec aux yeux de tous), alors là, je l’avoue j’ai eu la larme à l’oeil. C’est tellement triste ! Le pire c’est que c’est pas rare !

D’ailleurs, le mec de 50 balais qui témoigne te raconte que sa seule inquiétude c’est qu’en mourant seul, ça va gêner ses voisins ! Son unique préoccupation, c’est que comme sa famille l’a abandonnée, il va devoir rester en putréfaction des mois et que ça va grave puer ! Bouhh ! Ça me file la chair de poule !

Ce que j’ai détesté du documentaire de France 5 sur les Hikikomori 

hikikomori depression adolescents

Je vais te citer ici ce qui m’a le plus outrée dans le documentaire. Je le répète mais je n’aimerais pas que tu t’imagines que si t’es dans cette situation c’est comme ça qu’on est sensé t’aider ! Surtout pas !!!

Premièrement : l’utilisation de ce terme en France ! Je trouve cela tellement mais tellement réducteur ! Ça porte aussi à confusion avec d’autres troubles reconnus comme les dépressions, ou l’aboulie que l’on peut retrouver notamment dans des troubles psychotiques.

Si t’es dans une situation d’enfermement, coupé.e du monde, et que tu ne sors pas de ta chambre, il y a surement tellement plus que juste te coller ça sur le dos !

Faut arrêter de prendre les gens pour des cons ! T’es peut-être justement un peu trop lucide et sensible sur les choses !

T’es libre de penser ce qu’il te plaira mais franchement, entre nous…. Si t’es mal au point d’être allongé/e dans ton lit et de ne plus sortir de ta chambre et qu’une psy vient chez toi et te dit en gros qu’il faut sortir car c’est bon pour la santé, tu lui dis quoi ?

« Mais je t’emmerde conn*sse ! Viens pas me casser les cou*lles ! » 

Bon ce serait un peu dur là quand même. La pauvre, elle est vraiment très investie la doc, et j’en suis sûre elle veut vraiment aider ! … Mais comment dire ?… Quand tu arrives à lui prononcer deux – trois phrases en lui avouant que t’es bien dans ta bulle, et qu’elle va voir tes parents et le balancer : t’es sensé te dévoiler comment après ?

Et le respect de la confidentialité même quand t’es mineur/e il est où ? Et en plus ça passe à la télé !!!!! J’espère vraiment que l’ado en question a donné son autorisation ! 

Le top du top c’est la question où elle demande à l’adolescent  « hikikomori » si il souffre ? Mais LOL !!! Ben forcément qu’il souffre ! Qui va se sentir comme une merde par plaisir ? Bon c’est vrai, qu’il existe le mazochisme, mais c’est encore un autre sujet complexe ! On aura l’occasion d’en parler lors d’un prochain article…

Quand aller voir un psy n’est pas toujours bénéfique …

hikikomori adolescents interdit

Si t’es adolescent.e, hikikomori ou pas, tu ne vas pas voir un.e psy pour qu’il/elle te moralise et te parle comme à un gosse de 10 ans !

Le.a psy est sensé.e se mettre à ton niveau si il/elle veut vraiment te comprendre et t’aider à parler ! Il/elle n’est pas supérieur.e à toi ! Lui/elle aussi a son lot de casseroles ! Déjà rien que pour faire ce métier, c’est qu’il/elle n’est pas tout à fait net dans ta tête ! Oh ça va !!! Je peux le dire c’est moi la spécialiste psycho & sexo des ados !

Si ton/ta psy déballe ce que tu viens de lui dire à tes parents, c’est pas non plus acceptable… T’es en droit de râler ! Même si ça ne se fait pas en pratique malheureusement, on ne peut pas t’obliger à voir un.e psy ! Toutefois, je dois nuancer ce propos. Si tes parents estiment que tu es dans une situation grave, et que tu te mets en danger, on peut t’hospitaliser de force !

Concernant, les psy qui balancent, il y a aussi un bémol que tu comprendras aisément. Si tu racontes à ton/ta psy que tu veux empaler ta petite soeur et offrir sa tête sur une assiette pour le dessert de ta mère euh…. Bon ben, là pour protéger ta petite soeur, il/elle va être obligé/e de balancer. Si il/elle ne le fait pas c’est non assistance à personne en danger !

Je t’en dis plus sur les pratiques des psy / médecins dont il faut se méfier dans l’article j’ai un petit zizi et des trucs blancs sur le gland, comment faire pour enfin tirer un coup ?

Ce sera dans la partie des dangers publics en rouge 😉

Quand c’est les parents qui déconnent, on peut aussi agir ! Il faut agir même !!

Saches que l’hospitalisation sous contrainte est aussi possible chez les adultes. Si c’est ton parent (ou beau-parent) qui déconne et se comporte mal avec toi, qu’il est incapable de tenir son rôle de protection entre autres, il y a des services spécialisés qui peuvent t’aider. Tu peux aussi contacter la brigade des mineurs ou appeler le 119. Pour en savoir plus clique ici.

En général avec la brigade des mineurs ça ne rigole pas. Si on se demande ce que fait la justice parfois pour protéger les enfants, avec la brigade des mineurs, c’est autre chose ! La justice donne encore trop peu de crédit aux paroles d’enfants et privilégient encore trop les mères sur les pères.

Quand comprendra t-on enfin que l’instinct maternel c’est un mythe chez les humains ? C’est pas automatique !

Et quand comprendra t-on que des pères sont capables de mieux remplir un rôle maternel que les mères biologiques ?

Tu trouveras encore d’autres liens utiles sur ce sujet dans l’article j’ai un petit zizi et des trucs blancs sur le gland, comment faire pour enfin tirer un coup ? Il te suffira de regarder dans la partie dangers publics (en rouge).

Si t’as des parents ou beaux-parents qui font des choses comme j’ai eu à le subir, ce n’est pas normal. Il peut s’agir de maltraitance et de négligence. A la télé on ne parle malheureusement que des cas très graves. Dans la vraie vie il y a des situations plus sournoises qui rentrent aussi dans cette catégorie. Il te faut les connaitre pour mieux t’en prémunir !

Si tu n’arrives pas à instaurer la communication avec tes parents ou beaux-parents, et que vous n’arrivez pas à régler ça entre vous, il faut faire intervenir un tiers. Ça peut aussi être un psy. Si seulement j’avais pu avoir cette chance à l’époque !

Dans l’article que j’ai écrit adolescents sexualité et pornographie je te parle justement d’une situation particulière que j’ai vécue. Il te faut savoir que ça s’appelle un climat incestuel (car il n’y a pas eu que ça). Renseigne toi ! Ne reste pas seul.e avec ça !

Je te parle d’une autre situation invalidante pour un.e enfant ou adolescent.e plus loin avec une autre histoire que j’ai vécue. Cela peut te donner des exemples de situations problématiques avec les parents qui méritent d’être traitées ou discutées.

Hikikomori un problème d’adolescent, un problème de parent ou autre ?

Pour en revenir aux parents à qui ton psy raconte tout ! On le sait ! T’as de toute façon envie de les emmerder tes parents ! Si t’es un peu malin/e, tu vas même raconter des conneries exprès au psy pour que ce soit répété ! Si le psy a un peu de jugeote, il démontera direct ton petit jeu.

Arf, je sais que tu culpabilises au fond de ce que tu fais subir à tes parents, mais c’est plus fort que toi. Tu leur en veux forcément ! Tu veux peut-être les faire payer de quelque chose ? Leur montrer par ton échec à t’épanouir, leur propre échec à être parent ? Leur montrer par ton attitude ce que tu ne peux pas leur dire par les mots ? Peut-être juste leur dire qu’ils n’ont pas su voir ta souffrance ou le changement de comportement qui t’a fait progressivement sombrer ? 

Je sais ce que c’est ! Tu ne te replis pas comme ça, parce que t’es bien chez toi avec tes parents ! 

Je ne veux pas responsabiliser tous les parents mais faut quand même les intégrer dans le problème non ? Bon, t’as aussi des situations où t’es quand même vraiment chiant/e de base, et où à moins d’avoir une boule de Crystal c’est dur de te comprendre ! Ceci dit, on est d’accord que l’étiquette elle vient pas juste de toi : l’ado ! 

T’as une histoire ! T’as une famille ou en tout cas sur le papier ! Tu vis dans un environnement particulier qui t’influence ! T’as vécu des traumatismes comme tout le monde (+ ou – lourds).

Alors pourquoi on vient te juger toi, en t’appelant hikikomori et en laissant tes parents se plaindre de toi en groupe de paroles ? 

Faut plutôt faire un travail de remise en question des parents aussi, et axer vers les solutions possibles au sein de la famille ! C’est limite si ils ne font pas la pub de l’hospitalisation et des médocs comme solution dans le documentaire ! 

Oh ! Du calme là ! C’est comme les antibiotiques, c’est pas automatique ! Ça peut être nécessaire même vital, mais jamais automatique ! 

Moi je pense que ça se travaille aussi avec les parents quand c’est possible ! On peut se demander par exemple : pourquoi ils t’ont laissé comme ça ? Pourquoi tu n’as pas confiance en toi ? Qu’est ce qui te manque ? Pourquoi t’arrives pas à leur parler ? Est-ce qu’ils ont changé eux aussi ? Comment tu te vois au travers de leur regard ? etc…. 

Au delà des parents, eux aussi, réagissent par rapport à l’éducation qu’ils ont reçu. Ça peut être intéressant de creuser au niveau des grand-parents ! Et pour aller encore plus loin, il y a la société. Ah !! Le culte de la performance ! Ça commence dès l’école ! Le résultat c’est que tu crée de faux besoins aux gosses, et tu rends malheureux les enfants ! Tu leur mets dans le crâne que leur seule valeur, c’est de réussir ! Tu les prives donc de ce qu’ils ont de plus cher et de plus beau : leur authenticité et leur créativité ! Réfléchis bien, quand est-ce que tout cela a vraiment commencé ?

Moi aussi j’ai été un peu Hikikomori adolescent alors je peux un peu te comprendre

hikikomori adolescents dépression

Il m’est arrivé dans ma vie d’être assez renfermée moi aussi. Par contre, je ne suis jamais rentrée dans les extrêmes de rester cloitrée au point de chier dans des bouteilles, comme le cite la psychiatre du documentaire.

Mais d’ailleurs, ça parait pas très réaliste le truc si ? Comment tu fais ? Tu t’enfonces la bouteille dans le fion et tu espères que ta merde se concasse pour rentrer dans le trou de la bouteille ??? Bizarre non ? Dans une poubelle, un pot ok, mais une bouteille ? Vraiment ? Bon là on dépasse le hikikimori non ?

Surtout ne fais pas ça chez toi !!!! 

Quoiqu’il en soit, il m’est arrivé un truc similaire. Je te le confesse ici pour la première fois ! 

Ado, on m’empêchait de me lever le soir pour boire, pisser ou chier éventuellement, de sorte à ne pas réveiller les vieux… 

Ils sont gentils, mais quand ça presse, ça presse… Du coup j’ai du pissé dans mes serviettes hygiéniques qui ont eu le temps de macérer toute la nuit, bien imbibées qu’elles étaient ! Ça a embaumé la pièce d’un délicat parfum d’urine.

Au réveil alors que j’ai fait en sorte de ne pas les réveiller, je me suis faite incendiée ! Ça c’est le genre de situation que tu connais peut-être, où en gros quoique tu fasse, t’as tort ! Quoique tu penses ou essaie de faire, il va forcément y avoir un MAIS ! On te dira nécessairement qu’il y a un truc qui est mal fait ! A force, tu penses que tu es une mauvaise personne, et tu te sens aussi minable que cette poubelle dans laquelle t’as laissé tes serviettes imbibées de ta pisse !

Ce qui m’a sauvée et permis de sortir de ma caverne

Quand je me suis renfermée, c’était une période de merde ! Pour résumer, je rentrais du lycée, je bouffais pour compenser mon manque d’amour à la maison, et je dormais. Je sortais de nouveau pour manger, et je repartais dans ma chambre. 

Je parlais presque pas, en tout cas, pas à la maison…

Ce qui m’a sauvée c’est que j’aimais apprendre ! Et comme la console et la télé m’étaient interdites au bout d’un moment, il ne me restait que les devoirs pour m’occuper l’esprit ! Inutile d’envisager de faire autre chose, je pouvais même pas fermer ma porte à clef ! 

Alors, je me suis accrochée à un projet et c’est ce qui m’a fait tenir et sortir de ma tanière ! Ce projet c’était de me casser et très vite de chez moi ! Pour ça, y avait l’option des études et du boulot ! Je n’attendais qu’une chose avoir 18 ans et me barrer illico-presto ! Je rêvais de liberté ! 

Ce qui peut être plus dur pour d’autres, comme toi peut-être, c’est quand t’as des parents qui te surprotègent faussement ! Le terme est très mal choisi du coup ! En fait, ils te détruisent en t’empêchant d’être adulte ! Ces parents là peuvent avoir un discours ambivalent du style « T’en as pas marre de rien foutre là dans ta chambre ? » ou « T’as pas honte d’être la plaie de la famille ? Qu’est ce que je vais dire aux gens moi ! Tu t’en fiches pas mal de ce que ça me fait à moi ? Tu vois que ton nombril d’égoïste ! ».. 

Aaah ! Tu les reconnais toutes ces phrases ! Ces mots doux si agréables à entendre, qui te remontent bien le moral alors que t’en chie déjà à l’école ! 

Et après quand enfin tu parles de projet d’autonomie, le même parent te sort « Pff ! T’y arriveras pas ! Y a pas de débouchés ! » ou encore « Tu ne sais même pas te cuir des pâtes, comment tu veux réussir à vivre seul/e ? ». 

Tu vois ? Encore les mêmes phrases qui te boostent le moral et qui en plus te font croire que vraiment t’arriveras à rien et que le monde est dangereux ! 

Alors écoute moi ! Tout ça c’est des conneries ! 

Voici des pistes pour t’aider à t’en sortir. Ça va te concerner si tu te sens adolescent hikikomori ou tout simplement si t’as des parents casse co*illes ! 

hikikomori adolescents créativiité

Si tu as l’impression en me lisant que ça te fait penser à tes parents, c’est dur, mais va falloir te séparer de leur toxicité ! Dès que ce sera possible, il te faudra y songer. C’est une question de survie, mais t’y arriveras pas seul/e. 

Faut des amis, des proches en qui t’as confiance et qui te donnent la sensation d’être aimé/e. Si t’as pas tout ça, (et même si tu l’as), va voir un bon psy ! Si si si ! Ça existe ! Ne les mets pas tous dans le même panier OK ? 

Trouve quelqu’un qui sait parler aux ados sans les prendre pour des demeurés ! Et si t’es adulte mais que sur le papier, ben c’est pareil trouve quelqu’un qui te correspond ! T’es juste tellement incroyable que ton éclosion est encore plus lente, mais le résultat va être grandiose ! Ce sera extraordinaire parce que tu t’assumeras et oseras être toi même et t’aimer ! Eh oui ! C’est bien de ça qu’il s’agit ! 

Je sais que c’est dur ! Ça va te demander un gros effort mais c’est sur, toi, comme tout autre personne humaine, tu as du potentiel ! C’est juste qu’on te l’a bridé ! Si c’est tes parents ou même encore d’autres, ils n’ont sans doute pas fait exprès car ils souffrent aussi, mais ça c’est leur problème ! 

La vie est difficile je sais, mais regarde, on s’en sort ! Trouve un domaine où tu prends grave du plaisir et développe le ! Si rien ne te fais plus plaisir, essaie de te rappeler ce qui te faisant vibrer avant… Attention, pas ton premier amour perdu ! On parle d’activités ici ! 

Pourquoi pas écrire un blog et partager ton expérience ? 

Que dirais tu de faire du bénévolat ou de marcher en forêt et de ramasser les déchets plastiques ? 

Tu pourrais aussi récurer les chiottes de ta grand-mère ? 

Non, plus sérieusement, il te faut surtout du lien social (oui surtout maintenant avec la pandémie) et créer !!

C’est vraiment horrible quand on se sent seul.e (quand c’est pas choisi et extrême), et qu’on a l’impression d’arriver à rien ! Plusieurs questions me viennent quand même à l’esprit sur lesquelles tu pourrais travailler. 

Est-ce que ce n’est pas un peu toi-même, qui t’aies crée cette solitude ? 

N’as-tu pas toi aussi rejeté les autres ? 

De quoi as tu vraiment peur ? 

En attendant que tu cherches et trouves ces réponses, si tu veux te marrer un peu et te mettre dans la peau d’autres ados en difficultés, tu peux lire mes entretiens. 

Tu trouveras des histoires de pets, des histoires de sexe, des histoires de poils,  etc… Jette un oeil dans les catégories. 

Mes confessions intimes à propos de sujets d’actu comme celui-ci, c’est dans la catégorie confessions intimes l’actu.

Bonne navigation sur le blog !

Si tu as des questions ou suggestions n’hésite pas à laisser un commentaire 🙂 

J’espère que tu trouveras cet article inspirant et utile !

Si c’est le cas, partage le ! Et si c’est pas le cas partage quand même et donne moi ton opinion en commentaire ! 

Merci de me lire ! A très vite pour de nouvelles perles éducatives ! 

Vive les ados !

Vice le Dr Malmot !

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

non Donec accumsan in libero. leo. efficitur. porta. lectus felis Aenean id,